Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 14:44

La FSGT, Fédération Sportive et Gymnique du Travail en entier, avait un grand impact. C'était le cas aussi du Parti Communiste et de la CGT. La FSGT dépendait d'ailleurs de cette dernière. La FFC en était jalouse et punissait durement ceux qui essayaient de courir ses épreuves après en avoir couru la même année pour la FSGT. Pire, quand on voulait se débarrasser d'un cycliste, s'il avait un nom homonyme d'un coureur FSGT, on trouvait souvent un dirigeant qui le dénonçait pour régler des comptes bien oubliés depuis.

Un peu plus tard, sauf dans quelques régions, comme le Languedoc-Roussillon où elle concurrencera longtemps la FFC, quand pour raisons médicales on interdira la compétition aux jeunes de moins de 16 ans, la FSGT leur permettra de faire leurs débuts en concurrençant les épreuves de non-licenciés.

N'empêche qu'il y avait de sacré belles courses, comme ce Marseille-Nice couru en partie derrière motos commerciales sur 268 kilomètres. Le vainqueur Jules Deyon est un ancien de la FFC comme bien d'autres ici, tel le pistard Gil Ulpat ou Jean Bonnet. Ce dernier, avec son frère Raymond, faisait partie de la grande fratrie des Bonnet. A la FFC, on avait à ce moment là Marius et Henri. Il me semble qu'ils étaient 5. On avait de sacrées fratries en Provence à l'époque avec les Neri, les Bellone ou les Polo.

vers le 20-05-1951

Marseile-Nice FSGT

268km derrière motos commerciales à partir de Hyères

source La Gazette Sportive

1 Jules Deyon 6h58'

2 Raymond Gauthier à 1'

3 Sanchez à 5'

4 Edmond Pierre à 10

5 Raymond Bonnet à 16'

6 Jean Bonnet

7 Shuillery

8 Gil Ulpat

9 Jarlaud

10 Audemard

Partager cet article

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de culturecyclisme.over-blog.com
  • : Il est l'heure de partager
  • Contact

Recherche

Liens