Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 21:26

Pierrot Picq, mon ami qui anime le Site de Mémoire du Cyclisme et ne perd jamais une occasion (la dernière étant l'accident de train en Espagne) pour privilégier l'humain aux résultats cyclistes, si passionnés soyons-nous (et nous le sommes croyez-moi) réagit à la quasi indifférence qu'a suscitée la disparition d'Alain Mimoun, Champion Olympique du marathon 1956 et grand Français.

Pour ma part, pensant que Mimoun mérite le Panthéon et en tout cas plus d'honneur que ceux qui lui ont été discrètement rendus, j'en remets une couche avec son commentaire. Merci Pierrot.

Frédéric Girard

 

Malheureusement... tout fout le camp. On a la société qu'on mérite. Parfois, j'ai honte, j'ai le sentiment de trahir quelque chose que m'ont transmis mes parents, mes grands-parents, mes aïeux. A mon humble niveau, j'essaye tant bien que mal de transmettre mon Histoire, l'Histoire d'une vie, l'Histoire d'un pays à ma fille, l'une de mes petites-filles, mes neveux et nièces.
Alain Mimoun était humble parmi les humbles, mais un grand homme, que dis-je... un géant qui forçait l'admiration et le respect. J'ai dis "respect" ? Voilà encore une valeur qui ne veut plus dire grand chose pour certains.
C'est triste, désolant, pitoyable... mais est-ce vraiment inéluctable ? Je garde tout au fond de moi, une foi inébranlable en l'être humain. Suis-je fou ? Utopique ? Ringard ? L'avenir nous le dira.
En tous cas, merci, merci, merci à Alain Mimoun d'avoir été ce qu'il a été.
Amicalement
.

                                                                                                                                              Pierrot Picq

Partager cet article

Repost 0
FredCultureCyclisme - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de culturecyclisme.over-blog.com
  • : Il est l'heure de partager
  • Contact

Recherche

Liens