Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 17:42

Je ne dois pas être le seul à avoir oublié ce Grand Prix Salvarani. Un essai de classique disputé en Belgique deux jours seulement après Paris-Roubaix, une seule édition, un vainqueur tellement prestigieux que cette victoire passera inaperçue dans son immense palmarès. Voilà réunis ou presque tous les ingrédients pour que ce Grand Prix n'ait pas laissé de traces dans les mémoires.

On peut seulement ajouter que le mécène organisateur est un sponsor italien qui ne fait pas parti de la grande famille des organisateurs de courses cyclistes.

 

Le signor Luigi Salvarani, grand fabriquant de cuisines en Italie, a peut-être sous contrat le meilleur coureur du monde en la personne de Felice Gimondi qui a réalisé une saison 1966 exceptionnelle. Paris-Roubaix, Paris-Bruxelles et le Tour de Lombardie, excusez du peu, après le Tour de l'Avenir en 1964 et le Tour de France en 1965. Avec cette course, son patron veut aussi laisser un nom dans le cyclisme international.

 

Certes Jacques Anquetil n'a pas plié, mais il ne ressent pas le besoin d'affirmer encore et encore sa suprématie, certes Rik Van Looy a encore sa volonté de jeune homme, mais le cyclisme italien tient là son nouveau héros qui n'a pas encore abdiqué devant le nouveau venu, Eddy Merckx, dont les qualités sont déjà connues, mais dont on se sait pas encore qu'il est un boulimique de la victoire.

 

La date n'est peut-être pas bien choisie deux jours après Paris-Roubaix comme le laisse entendre son directeur sportif Luciano Pezzi. Mais enfin, la course a lieu en Belgique (du côté de Bruxelles), pays des classiques de printemps et si elle devient pérenne, elle gagnera peut-être sa place au calendrier des épreuves incontournables du circuit international.

Pourtant les héros sont fatigués et les meilleures montes Salvarani, Gimondi, Zandegu et consorts rentrent à la maison sans passer par la case départ. L'optimisme ne règne pas et on s'attend à voir un duel de seconds couteaux. Gaston Plaud, par exemple, a laissé la voiture de directeur sportif à Pino Cerami.

 

Et pourtant, si Merckx ne l'avait pas emporté brillamment, disons que pour lui une de plus ou de moins ça ne compte pas, la victoire ne serait pas comptabilisée à sa juste place dans le palmarès du coureur concerné.

 

La course fut limpide, Merckx voulait gagner, mais que ne voulait-il pas gagner ?

Après les premières escarmouches habituelles, c'est un Salvarani, Italo Zilioli qui plaça une mine dans une côte pavée. Eddy Merckx, Noël Van Clooster, Ferdinand Bracke et Rik Van Looy lui répondirent rejoignant très vite les trois hommes de tête (Michel Jacquemin, Robert Lelangue et Jan Boonen) et semant la panique dans le peloton. Jan Janssen, le vainqueur de Paris-Roubaix, était à la dérive tandis que Tom Simpson, déchaîné et jaloux de ses prérogatives ramenait une trentaine d'hommes sur ses coéquipiers Bracke et Merckx. Comprenne qui pourra ! Flanqué de Willy Monty, Adriano Durante (autre Salvarani) et Jan Boonen, le Britannique repartait de plus belle. Les échappés possédaient 1'15" d'avance au pied de la côte d'Alsemberg longue de 700 m. C'est là qu'en moins de 10 km Merckx montra sa force et rejoignit la tête. Il s'isola ensuite dans la montée de Beersel pour triompher détaché à Uccle, presque dans son jardin.

 

Belle course, beau vainqueur mais unique édition, aujourd'hui bien oubliée...

 

L'Equipe donne 38 arrivants que je vous livre ci-dessous

 

Michel Dargenton me fait l'amitié, après avoir consulté "Les Sports" de me signaler que la course avait 151 partants. D'autre part, le résultat homologué remplace le 21° Herman Vrancken par Herman Decan. Il sera difficile de savoir qui s'est trompé.

 

Grand Prix Salvarani

202km sur Asse-Uccle

1 Eddy Merckx (Peugeot-BP) 5h12'30"

2 Willy Monty à 31"

3 Tom Simpson, à 35"

4 Adriano Durante à 49"

5 Jan Boonen à 1'15"

6 Daniel Van Ryckeghem à 1'25"

7 Noël Van Clooster

8 Gerben Karstens

9 Théo Mertens

10 Evert Dolman

11 Willy Van Neste

12 Victor Van Schil

13 Henri De Wolf

14 Barry Hoban

15 Italo Zilioli

16 Bruno Janssens

17 Michel Jacquemin

18 Bart Zoet

19 Rik Van Looy

20 Emile Bodart

21 Herman Vrancken

22 Jacques Cadiou

23 Bas Maliepaart

24 Walter Boucquet

25 Jean Claude Lebaube

26 Robert Lelangue

27 Ferdinand Bracke à 1'35"

28 Noël Depauw à 2'50"

29 Consant Jongen à 2'53"

30 Huub Harings à 2'55"

31 Alfons De Bal à 3'05"

32 Cees Snepvangers à 3'15"

33 Roland Van de Rijse

34 Albert Hitchen à 3'20"

35 Julien Stevens à 3'50"

36 Roger Blockx

37 Roger Baguet à 4'40"

38 Roger Cooreman à 10

Partager cet article

Repost 0
culturecyclisme.over-blog.com - dans Courses
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de culturecyclisme.over-blog.com
  • : Il est l'heure de partager
  • Contact

Recherche

Liens