Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 11:37

Sur piste aussi on assistait à de bien belles réunions dans toutes les disciplines. Et les pistes de provinces jouaient, comme l'on disait, le plus souvent possble. Les organisateurs jonglaient entre des recettes bénéficiaires ou déficitaires pour donner aux spectateurs le meilleur spectacle. Les vedettes régionales ou locales se mesuraient parfois aux vedettes internationales ou nationales à la grande joie d'un public averti.

Les américaines côtoyaient la vitesse, le demi-fond ou les omniums, individuelles et éliminations alors que la poursuite entamait son ascension. Dans nos régions les grandes américaines étaient appelées Tournament parfois sur 24 ou même 25 heures. Comme il y avait des pistards et que ceux-ci avaient le sens du spectacle, il y avait toujours du suspense et du plaisir. Ici, aux Taillades, où le vélodrome a été rénové récemment (je parle là d'aujoud'hui), on a l'exemple d'un vélodrome qui jouait souvent et offrait de bien beaux spectacles et de belles arrivées d'épreuves.

 

16-07-1939

 

La Grand Combe Vélodrome des Taillades

8 Heures à l'américaine

 

limité à 10 équipes tc sauf am

 

1 Ferdinand GRILLO-Jean GILIBERTI

2 Roger COTTYN-Jules SICILIANO

3 Pierre LEONI-Isidore MONTALBAN

 

La Gazette Sportive

La Gazette Sportive

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 11:06

Comment doit-on coter une telle épreuve quand on veut classer les coureurs avec des points ? En général, quand ce n'est pas un Paris-X, plus facile à trouver, on ignore généralement. Et la qualité n'est pas toujours récompensée. Pourtant, la France fourmille dans les années trente de belles épreuves qui ont autant de valeur que les Paris-X ou les classiques nationales italiennes. La plupart n'ont pas résisté à la guerre, d'autres ont vu leur kilométrage réduit et leur participation moins huppée. C'est ce qui fait à la fois l'intérêt et la difficulté de classer des courses. Il faut faire année par année. Surtout que l'on a parfois l'inverse et on se prend à surcoter les premières éditions du Grand Prix de Plouay, qui, à l'inverse, est une régionale qui a réussi et est devenue internationale.

En Provence (04-05-13-84, je ne me sens pas capable de classer les épreuves du 06 et du 83) les grandes épreuves de l'époque étaient le Tour du Sud Est (pour les années où il a eu lieu), Marseille-Lyon; le Tour du Vaucluse, le Circuit du Ventoux et le Grand prix de Châteaurenard.

Mais revenons aus Monts du Roannais et de la Plaine du Forez, où l'armada Mercier domine outrageusement la course. C'est la méthode Vélo Club de Levallois, on élimine la concurrence et on règle la victoire entre soi. Les commentaires de la course sont de l'immense (par le talent) Pierre Weecxsteen.

 

25-06-1939

 

Circuit des Monts du Roannais et des Plaines du Forez

à Saint Priest la Prugne

 

216km 72 partants

 

1 Raymond LOUVIOT 6h03'16" 2 Lucien LAUK à ½ l 3 Marcel KINT à 1l 4 Georges SPEICHER 5 Cyrille VAN OVERBERGHE 6 René LE GREVES 57" 7 Amédée ROLLAND à 10'24" 8 Oreste BERNARDONI 9 Roger LE NIZERHY 10 Antonin MAGNE 11 Georges NAISSE 12 KACZMAREK à 12'10" 13 Jean CANDONI à 12'52" 14 Robert GODARD à 17'11" 15 Maurice CHRISTOPHE à 18'31" 16 ANGELI à 21'27" 17 DEFOND à 23'05" 18 MARCOUX 19 Jean LAZARETTO 20 BERTHET à 26'06" 21 HUBERT à 28'58" 22 AULAS 23 Claudius PLANCHE 24 PROVOST 25 ALEX 26 GRAS 27 DE LUCCA 28 COURT

 

Une première échappée solitaire de Van Overberghe échoue. Dans la côte de Vandranges, Mallet attaque mais les "Mercier" le reprennent avant le sommet. Dans la descente, Van Overberghe repart de l'avant. A Feurs (km 115), il précède le peloton de 2 minutes. Ses propres équipiers se lancent à sa poursuite et il est rejoint par Kint, Speicher, Louviot, Lauk, Le Grevès et "l'intrus" Tanneveau à 38 kilomètres de l'arrivée. Tanneveau crève et les "Mercier" restent entre eux. Le Grevès perce à proximité du but, situé à Saint Just en Chevalet, en haut d'une côte d'un kilomètre. Louviot part en tête et résiste bien à Lucien Lauk.

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 11:17

Le Niger était une marque réputée de café et à ce titre, le cyclisme représentait un bon rapport publicitaire. Cette course est là pour montrer la richesse de nos provinces en matière de courses cyclistes. 235 kilomètres et un sacré brassage quand on voir l'origine des concurrents. Et puis le peloton avec nos Espagnols, Italiens, Suisses était souvent très international. Le Parisien Lucien Lauk est là mais il ne gagne pas laissant la victoire à un Lyonnais.

Cette épreuve, bien que dite aussi Grand Prix de Mâcon n'est pas le Grand Prix de la Ville ou de la Municipalité disputé le 14 juillet et remporté par Paul Rossier (je n'ai que le vainqueur).

 

23-07-1939

 

Prix "Le Niger" – Grand Prix de Mâcon

 

235km 40 partants 17 arrivants

 

1 Louis VINCENT (VC Brotteaux) bic Terrot 7h04'

2 Lucien LAUK à 10m

3 René LAFOSSE (Lille) à 3'

4 Ferdinand RONCADA (Bourg)

5 Rocco LORINO (UAI Lyon) à 6'

6 Pierre LORINO (VCB)

7 Claudius MALLORD (Mâcon)

8 Edgard HEHLEN (VCB)

9 Eugène LEMONON (Mâcon)

10 Dante RUBIOLA (UAI)

11 Georges CATTE (Besançon)

12 PAGET (Bourg)

13 Edwin SCHNEIDER (UC Villette Montchat)

14 Louis MARTIN (Mâcon)

15 Jean Jacques LAMBOLEY (Besançon)

16 Giovanni BUSI (Champagnole)

17 BERTHON (Sens)

 

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 18:02

Je viens de retrouver une page du Dauphiné Libéré du lundi 7 mai 2001 relatant la dernière étape et le classement final du 11° Tour du Nord Isère qui se déroulait du 4 au 6 mai. Des pages comme ça, avec aussi des photocopies, c'est ce que j'ai accumulé depuis plus de cinquante ans maintenant. Enfin, c'est ce qu'il en reste, car à l'âge de l'enfance mes parents ont du faire le ménage pour que ma chambre reste accessible. Les déménagements, l'humidité et les rats ont fait le reste. De toutes façons, avec une vie de famille revenue, la place des papiers a diminué de plus de moitié... direction une grange de cent mètres carrés où il est difficile de circuler aujourd'hui et où je ne sais plus où sont les choses que je découvre au hasard. Un déménagement, un peu prévu, devrait en laisser beaucoup moins. Mais depuis la perte d'un disque dur externe même pas récupérable même en chambre blanche et accessoirement de deux ans de travail je relativise pas mal.

Je n'ai retrouvé que la dernière étape et le classement final, j'ai ou je n'ai pas ce qui précède, en tout cas je ne sais pas où c'est.

Sinon, cette épreuve marque la victoire du Champion de France de cyclo-cross David Pagnier, qui regrette encore de n'avoir pu passer professionnel.

 

11° Tour du Nord Isère

 

11 4 au 6-05-2001

source Dauphiné Libéré

 

4 1 Stéphane Auroux (CR4C) 2 David Pagnier 3 Miika Hietanen à 50" 3 Sébasten Bordes 5 Régis Balandraud à 56" 6 Dimitar Dimitrov 7 Alexei Adamski 8 Serhiy Hrechyn 9 Maxim Gurov 10 Johan Nyman 11 Yoann Boissy 12 Jérôme Gannat 13 Grégoire Crettaz 14 Sébastien Loigerot 15 Raffael Ssuiar 16 Hans Bloks 17 Nicolas Ougier 18 Thibault Salban 19 Tobias Johansson 20 Jean Baptiste Liati 21 Denis Lamberti 22 Karl Zoetemelk 23 Nicolas Vayr 24 Régis Yon 25 Daniel Coelho 26 Jérôme Rouyer 27 Mathieu Sprick 28 Yann Buiron 29 Raphaël Ruffinoni 30 Olivier Martinez 31 Hugues Ane 32 Guillaume Lejeune 33 Igor Pavlov 34 Fraser Mac Master 35 Florian Germain 36 Frédéric Broche à 1'02" 37 Sébastien rainaud à 1'17" 38 Frédéric Pederdoli à 1'42" 39 Mike Guilliams à 2'28" 40 Warren Clark à 2'50" 41 David Trolliet à 9'51" 42 Frédéric Périllat 43 aaron Hysmans à 13'36" 44 Sylvain Villacampa 45 Joep Aerts

 

CG final 1 David Pagnier (CCIC) 10h37'21" 2 Stéphane Auroux (CR4C) à 18" 3 Olivier Martinez (AVCA) à 43" 4 Sébastien Loigerot (CCIC) à 58" 5 Alexei Levdanski ((UV Aube) à 59" 6 Miika Hietanen (AS Corbeil Essonnes) à 1'08" 7 Sébastien Bordes (US Montauban) 8 Jérôme Gannat (CCE) à 1'13" 9 Jérôme Rouyer (Spinter Club Sarreguemines) 10 Igor Pavlov (Albi Vélo Sport) à 1'18" 11 Dimitar Dimitrov (Martigues Sport Cyclisme) 12 Hugues Ane (Albi Vélo Sport) 13 Serhiy Hrechyn (AVS) à 1'32" 14 Yann Buiron (US Austreberthe Pavilly Barentin) 15 Tobis Johansson (RDM BIanchi Team) 16 Frazer Mac Master (Team Mega Bike JDM) à 1'36" 17 Nicolas Ougier (Coordination Rhône Alpes Cyclisme) à 2'31" 18 Johann Nyman (US Montauban) 19 Yoann Boissy (Coordination) 20 Hans Bloks (WV de Dommelstreek) 21 Daniel Coelho (Martigues) 22 Raphaël Ruffinoni (UV Aube) 23 Guillaume Lejeune (CR4C) 24 Sébastien Rainaud (BJ) à 3'06" 25 Mike Guillaume (RDM) à 4'19" 26 Florian Germain (VCLVV) à 5'16" 27 Grégoire Crettaz (TMB) 28 Régis Yon (US Austreberthe) 29 Frédéric Pederdoli (ASM) à 6'02" 30 Denis Lamberti (VCLVV) à 6'19" 31 Maxim Gurov (CCIC) à 7'27" 32 Thibault Salban (USM) à 7'46" 33 Jean Baptiste Liati (ASPTT Montpellier) 34 Régis Balandraud (Montpellier) 35 Warren Clark (WVD) à 7'51" 36 Nicolas Vayr (VCLVV) à 7'59" 37 Karl Zoetemelk (CR4C) 38 Mathieu Sprick (SC Sarreguemines) à 8'06" 39 Frédéric Périllat (VCA) à 11'37" 40 David Trollet (TMB) à 11'42" 41 Laurent Hennet (TMB) à 1''04" 42 Rafael Ssuiar (TMB) à 1''30" 43 Rodolphe Parent (USA) à 15'27" 44 Morgan Fox (ASM) 45 Samuel Legallais (BJ) à 16'07" 46 Benoît Legrix (USA) 47 Stéphane Rabany (CCIC) 48 Christophe Sabatier (MSC) 49 Christophe Montauban (Albi) à 18'09" 50 Olivier Rabaud (Albi) 51 Emmanuel Glod (UV Aube) 52 Pierre Royer (USA) à 18'16" 53 Ludovic Collignon (SCS) à 18'22" 54 Tero Hameemaho (CVS) 55 Laurent Four (BJ) à 18'37" 56 Bertrand Mercier (ASC) à 18'45" 57 Nicolas Receveur (CCE) à 18'50" 58 Loïc Ory (UV Aube) à 20'26" 59 Yann Pollet (CRC) 60 Loïc Melendo (CRC) 61 Joachim Poort Mans (RDM) 62 Jacques Bogdanski (ASC) 63 David Vacheresse (ASC) 64 Olli Hyytianen (CVS) 65 Nicolas Gand (USA) 66 Olivier Nari (ASC) à 20'39" 67 Stephen galacher (AVS) à 20'46" 68 Gaël Moreau (USM) à 21'13" 69 Antony Giurato (SCS) à 21'39" 70 Baptiste Bretin (VCLVV) à 22'44" 71 Sylvain Villacampa (VCLVV) à 22'50" 72 Frédéric Broche (RDM) à 24'46" 73 Joep Aerts (WVD) à 24'54" 74 Tomaz Kaszuba (USM) à 27'23" 75 Aaron Huysmans (RDM) à 28'58" 76 Pascal Rotzetter (TMB) 77 Nicolas Soldini (CRC) à 32'59" 78 John Van der Linden (WVD) à 35'24" 79 Christophe Perrin (CR4C) à 36'14"

 

.par équipes 1 CR4C Roanne 31h56'07" 2 Albi Vélo Sport à 4" 3 Team Mega Bike JDM à 1'23" 4 Charvieu Chavagneux Isère Cyclisme à 1'51" 5 US Montauban à 7'37" 6 RDM Bianchi Team à 9'39" 7 VC Lyon Vaulx en Velin à 10'34" 8 ASPTT Montpellier District à 12'31" 9 UV Aube à 15'09" 10 Martigues Sport Cyclisme à 16'08" 11 US Austreberthe Pavilly Barentin à 18'11" 12 Coordination Rhône Alpes Cyclisme à 21'40" 13 Sprinter Club sarreguemines à 23'30" 14 WV de Dommelstreek à 31'28" 15 Bataillon de Joinville à 31'42" 16 AS Corbeil Essonnes à 25'26"

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 11:16

Pour la plus grande part, les aspirants étaient des routiers qui vivaient du cyclisme en région où il n'y avait pas la carotte des Jeux Olympiques pour rester amateur au Vélo Club de Levallois ou au Cercle Sportif International. Ici à Montceau les Mines, c'est le quasi local qui domine ses camarades de la tête et des épaules. Raoul Rémy, en terminant deuxième, à 20 ans, réalise ici sa première performance nationale, après sa victoire d'étape au tour du Sud Est.

A noter qu'Albert Jacquet apparaît deux fois dans la liste des engagés.

 

Les commentaires de la course sont de Pierre Weecxsteen.

 

2-08-1939

 

Championnat de France sur route aspirants

 

à Montceau les Mines 190km 36 partants

 

Alpes Maritimes 1 Amédée Rolland Seine Inférieure 2 Pierre Allain Mayenne 3 André Forget Meuse 4 René Geoffroy Paris-Banlieue 5 Raymond Lucas 6 Fernand Lesguillons Marne 7 André Desmoulins Allier 8 Robert Delpiano Côte d'Or 9 Jean Paulin Saône et Loire 10 Louis Gauthier Bas Rhin 11 Louis Thomas Nord 12 Marcel Lemay Cher 13 Albert Jacquet Paris-Banlieue 14 Roger Bailleux Savoie 15 Charles Bouvet Cher 16 Désiré Blanchet Paris-Banlieue 17 Jean Maurel Bouches du Rhône 18 Gabriel Bouffier Gironde 19 Jean Taris Côte d'Or 20 Joseph Gabon Haute Vienne 21 Georges Catte Rhône 22 Jean Stellon Cher 23 Albert Jacquet Allier 24 René Courally Paris-Banlieue 25 Jean Galle Doubs 26 Paul Rossier Var 27 Lazare Verzelli Paris-Banlieue 28 Gaston Grimbert Aude 29 Pierre Olivier Gironde Antoine Latorre Bas Rhin 31 Albert Bourlon Bouches du Rhône 32 Gabriel Bracci Allier 33 Louis Muller Gironde 34 André Bramard Paris-Banlieue 35 Sylvain Hordelalay Alpes Maritimes 36 Gabriel Ruozzi Indre et Loire 37 André Blanchet Hautes Alpes 38 Marcel Chabrand Bouches du Rhône 39 Trino Yelamos Vaucluse 40 Henri Rabasse Bouches du Rhône 41 Marius Vernis 42 Raoul Rémy Gironde 43 Gabriel Claverie Eure 44 Jean Plumet Paris-Banlieue 45 Armand Le Moal Bouches du Rhône 46 Isidore Montalban Nord 47 René Lafosse Bouches du Rhône 48 Clément Bistagne 49 Alfred André 50 Robert Castelin Paris-Banlieue 51 Robert Burgos Gironde 52 René Paillier 53 Louis Chambeurlant

 

1 Louis GAUTHIER 5h05'48" 2 Raoul REMY à 2'04" 3 Pierre OLIVIER 4 Alfred ANDRE à 2'20" 5 Isidore MONTALBAN à 2'35" 6 Jean TARIS à 3'34" 7 Charles BOUVET 8 Louis THOMAS à 3'42" 9 Georges CATTE à 9' 10 Gabriel BOUFFIER 11 Robert DELPIANO 12 Gaston GRIMBERT 13 Louis CHAMBEURLANT 14 André DESMOULINS 15 Amédée ROLLAND 16 Paul ROSSIER 17 Henri RABASSE 18 Joseph GABON 19 Désiré BLANCHET 20 Marcel LEMAY

Principal animateur de la course, Louis Gauthier s'enfuit après Le Creusot en compagnie de Bouvet et de Grimbert. A Chalon sur Saône, l'avance des leaders est de 3' sur un peloton de 5 coureurs emmenés par Rabasse. La chaleur et la fatigue aidant, le peloton se scinde en plusieurs tronçons. Après avoir perdu du terrain avant Tournus, les trois échappés augmentent leur avance dans le col de la Croix Blanche. Grimbert faiblit et est lâché dans une longue montée. Une autre côte est fatale à Bouvet et le coureur de Blanzy termine en solitaire. Il triomphe en grand champion, constatent les commentateurs. Tous saluent la performance de l'ancien mineur.

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 17:37

Il y a belle lurette que le cyclisme provincial ne s'en laisse plus compter par un cyclisme parisien encore très riche. Seule la distance de la capitale interdit aux provinciaux, dont le cyclisme est le gagne-pain (ils ne peuvent se permettre d'être des amateurs-pros comme au VCL ou au CSI) de remporter des courses dites classiques. Et quand les parisiens se déplacent ils ne font plus la loi sur la route comme ils le faisaient jadis. Je veux dire qu'ils gagnent moins souvent.

Les championnats de France, depuis que l'on a abandonné Monthléry, en sont une preuve flagrante. Ils permettent aux régionaux de se frotter à ce que l'on appelle encore l'élite. Ici, c'est un Marseillais, du Chartreux Vélo Club, fleur épanouie des courses de non licenciés qui s'impose à un Nordiste et à un champion olympique (par équipes) parisien.

Les Marseillais ont pratiquement le meilleur cyclisme de France à cette époque. Je me suis longtemps demandé pourquoi. Pendant des années, je ne comprenais pas, nos hommes n'aimaient pas plus le cyclisme que dans d'autres régions, ils n'étient pas plus doués, leurs routes n'étaient pas différentes et pourtant ils tutoyaient les sommets. Aujourd'hui, j'ai une piste qui vaut ce qu'elle vaut. Pendant plusieurs années après la destruction du vélodrome Jean Bouin, Marseille, malgré les Trois Lucs n'a plus eu de vélodrome permettant aux pistards de vivre jusqu'en 1937. Hors, à l'époque, une grande partie des meilleurs jeunes étaient dirigés sur la piste et y restaient y gagnant raisonnablement leur vie même au niveau régional. Pendant quelques années, l'absence de piste a entraîné tous les jeunes doués et ambitieux vers la route alors qu'ailleurs la piste écrémait à son profit une partie des meilleurs. C'est mon explication.

Vous noterez que certains concurrents en fin de liste des engagés sont inscrits deux fois avec des dossards différents, mais là je n'ai pas d'explication, ni d'ailleurs pour Baron, un coureur que je netrouve pas sur la liste des engagés.

 

Le texte du commentaire de la course est de Pierre Weecxsteen.

 

30-07-1939

 

Championnat de France sur route des amateurs et indépendants

 

Montceau les Mines 156km 175 engagés 143 partants

 

Corrèze 1 Marcel Taurisson Nièvre 2 Auguste Girard Côte d'Or 3 André Castenet Puy de Dôme 4 Jean Blanc Yonne 5 Jean Lematte Yonne 6 Marius Léthumier Haute Loire 7 Louis Lyotard Indre 8 Maurice Rogier Saône et Loire 9 Raymond Gibert Charente Inférieure 10 Proust Paris-Banlieue 11 Jean Lebrun Paris-Banlieue 12 André Mornier Paris-Banlieue 13 Jean Bizien Doubs 14 Jean Jacques Lamboley Côte d'Or 15 Roger Chambrette Côte d'Or 16 Fernand Bouchot Paris-Banlieue 17 Alvarez Paris-Banlieue 18 Georges Blum Paris-Banlieue 19 Jean Cantegrel Paris-Banlieue 20 Camille Danguillaume Paris-Banlieue 21 Serge Gautherin Paris-Banlieue 22 Albert Lamory Paris-Banlieue 23 Gustave Mouchette Paris-Banlieue 24 Charles Van Lerberghe Paris-Banlieue 25 Charles Lange Paris-Banlieue 26 Louis Macé Basses Pyrénées 27 Pierre Darrigues Basses Pyrénées 28 Jean Mourguy Paris-Banlieue 29 Daniel Clément Jura 30 Pierre Dorgise (Degise) Vosges 31 Roger Moreau Pas de Calais 32 Henri Decoopman Pas de Calais 33 Marcel Vandevelde Loiret 34 Lucien Chaudré Loiret 35 Jean Lanusse Loiret 36 André Lemoine Charente Inférieure 37 Edouard Bouyer Oran 38 André Sanchez Alpes Maritimes 39 Jean Rolland Sarthe 40 Bernard Lenoir Doubs 41 Jean Drouin Hérault 42 Antoine Herrero Indre 43 Charles Petriarq Deux Sèvres 44 Jean Texier Saône et Loire 45 Robert Auclerc Paris-Banlieue 46 Henri Berrizi Paris-Banlieue 47 Gustave Wimot Paris-Banlieue 48 Emile Courageux Paris-Banlieue 49 Jean Faure Cher 50 Gabriel Decortiat Cher 51 Joseph Rutkowski Paris-Banlieue 52 Pierre Caudron Paris-Banlieue 53 Emile Idée Paris-Banlieue 54 Gabriel Galateau Paris-Banlieue 55 Pierre Chazaud Paris-Banlieue 56 Roger Paris Paris-Banlieue 57 Aimé Landrieux Paris-Banlieue 58 Charles Coudrain Paris-Banlieue 59 André Giraud Paris-Banlieue 60 Georges Guillier Paris-Banlieue 61 Henri Riboult Paris-Banlieue 62 Jean Murat Paris-Banlieue 63 Lionel Talle Paris-Banlieue 64 Georges Chocque Paris-Banlieue 65 Robert Panier Paris-Banlieue 66 André Godher Paris-Banlieue 67 Gaston Dujay 68 Auguste Maïssa 69 Gilbert Leroux 70 Pierre Hacquart 71 Maurice Fleuret 72 Edmond Pierre 73 Georges Roy Indre et Loire 74 Georges Salic Nièvre 75 Antoine Taillon Moselle 76 Antoine Pompilio 77 Pierre Grootaert Var 78 Roger Coste Drôme 79 Aimé Gérin 80 Gaston Marion Paris-Banlieue 81 Roland Roos 82 Guy Solente Maroc 83 Manuel Terronnes Basses Alpes 84 Henri Massot 85 Albert Chastel Maine et Loire 86 Jean Hernu Loiret 87 Bernard Marcelly Pas de Calais 88 Maurice Palin Meuse 89 Luc Asselin Allier 90 Aldo Mocellin Paris-Banlieue 91 Robert Soyboz 92 André Yzorche 93 Roger Pujol 94 Raymond Desreux 95 André Bobet Creuse 96 Marcel Maurand 97 Maurice Bocquet Meuse 98 Francis Grange Hautes Pyrénées 99 Arthur Garcia Hautes Pyrénées 100 Louis Dret Gironde 101 Louis Tailleur 102 Jean Barthez Saône et Loire 103 Jean Verniau Rhône 104 Pierre Baratin Vaucluse 105 Marius Devine Loiret 106 Raymond Parou Paris-Banlieue 107 Edouard Mancheron 108 Pierre Dorel 109 Georges Jaumouillé 110 Jean Duriez 111 Jacques Danis Bouches du Rhône 112 René Clareton 113 Raymond Joly 114 René Gourdon Vaucluse 115 Maurice Kallert 116 Julien Amié 117 Maurice Bonnet Bouches du Rhône 118 Albert Fabre 119 Claude Govaerts 120 Raoul Chapuis Vaucluse 121 Roger Séraphini Loire 122 Maurice Christophe 123 Camille Pégon Allier 124 Hubert Dayo Marne 125 André Denhez Rhône 126 Joseph Mori 127 Antoine Fraïoli Paris-Banlieue 128 Jean Augendre 129 Maurice Dassonville 130 Robert Dorgebray 131 Louis Caput 132 Edouard Muller 133 André Pousse 134 Georges Roux 135 Marcel Alizert 136 Bernard Del Moral 137 Victor Delvoye 138 Marcel Legigan 139 André Lemaire 140 Ange Le Strat 141 Roger Mariot 142 Gilbert Martin 143 Serge Sbrach 144 Jacques Rousset 145 Serge Svoboda Rhône 146 Joseph Raquin Paris-Banlieue 147 Louis Dolhem 148 Léon Marmier 149 Guy Buzet 150 Jean Saunier 151 Emile Lagouge 152 André Dégelas 153 Roger Macé Gironde 154 Norbert Bougon 155 André Herran 156 Jean Bélobre 157 Abel Daspas 156 Roland Tylipski 159 Paul Rousserie 160 Guy Marsaud 161 Albert Noams 162 Pierre Labory 163 André Gabas 164 Jean Monteaud 165 Edmond Cazenabe 166 Roger Magre 167 Jean Sieuzac 168 Louis Ducloux Haute Vienne 169 Henri Auvert 170 René Cluzeau Gironde 171 Maurice Lachaise Haute Garonne 172 Marcel Huguet 173 Jean Moulères Meuse 174 Pierre Mourot Lot et Garonne 175 Jean Delpech Lot et Garonne 176 Joseph Raquin Rhône 177 Maurice Christophe Loire 178 Georges Roy Paris-Banlieue 179 Jean Lebrun Paris-Banlieue 180 Auguste Maïssa Alpes Maritimes

 

1 Claude GOVAERTS (Chartreux Vélo Club) bic Néral 4h02'22" 2 Marcel VANDEVELDE à 1l 3 Robert DORGEBRAY 4 René GOURDON (Aix) 5 Antoine HERRERO (Sète) 6 Roger SERAPHINI (ACO) 7 Gabriel DECORTIAT 8 Jean SIEUZAC 9 Julien AMIE (SA) 10 Maurice KALLERT à 21" 11 Ange LE STRAT à 1'11" 12 Charles COUDRAIN 13 Raoul CHAPUIS 14 Pierre CHAZAUD 15 Jacques ROUSSET 16 Daniel CLEMENT à 1'37" 17 Georges BLUM 18 Lionel TALLE 19 Guy MARSAUD 20 Robert SCYBOZ 21 Roger MOREAU 22 Charles LANGE 23 Guy BUZET 24 Marcel (Manuel ?) HUGUET 25ea PROUST Louis CAPUT Pierre HACQUART Antoine POMPILLIO Emile LAGOUGE Manuel TERRONES Jean LEMATTE BARON Victor DELVOYE Guy SOLENTE André DEGELAS André YZORCHE Maurice ROGIER

 

Les Parisiens animent la course dès le départ mais aucune échappée ne réussit. Avant Digoin, de nombreuses crevaisons ôtent toute chance à de nombreux concurrents. Un bris de pédale élimine R.Paris. A Paray le Monial, Emile Idée crève. Il ne pourra jamais revenir. Le peloton s'émiette après Charolles sous l'effet de la chaleur et de la fatigue. C'est peu avant la descente sur Montceau les Mines qu'un groupe de neuf coureurs parvient à prendre du champ. Au sprint, le Marseillais Govaerts devance le Nordiste Vandevelde et le Parisien Dorgebray. Dans l'ensemble, les coureurs de la capitale ont été dominés par les Provinciaux.

 

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 13:33

En cet été 1939, de biens belles épreuves naissaient. certaines ne verront pas le jour, d'autres, comme ce Grand Prix de Haute Provence n'auront qu'une seule édition.

Pourtant, croyez-moi, 215 kilomètres à travers les routes des Basses Alpes, devenues de Haute Provence comme le titre de l'épreuve, ce n'est pas de la tarte. Les arrivants sont pour la plupart des coureurs haut de gammes en devenir.

 

30-07-1939

 

1° Grand Prix Cycliste de la Haute Provence à Digne

 

215km 40 partants 12 arrivants source La Gazette Sportive

 

1 Fermo Camellini 6h04'22"

2 Joseph Magnani à 5'42"

3 Celestino Camilla à 17'10"

4 Gino Proïetti

5 Constantin Damiano

6 Scalbi

7 Antoine Arnaldi

8 Massot (Sisteron)

9 Edouard Fachleitner

10 Narcisse Arnoldi

11 Gianna

12 Angelo Tessaro

 

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 21:09

Si la course avait eu lieu, je pense qu'on l'aurait retenue sous le nom de Genève-Marseille plutôt que sous celui de Grand Prix de la Foire de Marseille. Des Grands Prix de la Foire, il y en a déjà eu plusieurs, mais jamais un qui aurait eu cette ampleur. La guerre n'a pas permis que la course internationale Genève-Marseille ait une existence réelle. Elle était prévue sur trois jours, du 22 au 23 septembre.

La première étape devait, sur 147 kilomètres, rejoindre Grenoble depuis Genève, Annecy, Aix les Bains et Chambéry. La seconde, sur 133 kilomètres, aurait du conduire les coureurs à Gap depuis Grenoble, Vif, Luz la Croix Haute, Saint Julien en Beauchêne, Aspres, Veynes et la Roche des Arnaud. Le troisième jour, les coureurs allaient rejoindre Marseille (sur 204 kilomètres) depuis Gap en passant par Sisteron, Manosque, Aix, Roquevaire et Aubagne.

L'épreuve serait réservée à cinquante coureurs sélectionnés. Les prix étaient importants : A chaque étape 800, 400, 300, 250, 200, 150, 125, 125, 125, 125 et 100 francs jusqu'au dernier rentré.

Quant au classement général, on avait 5000, 3000, 2000, 1500, 1000, 750, etc avec encore 100 francs pour le trentième.

 

Voici ce que j'ai trouvé :

 

Grand Circuit de la Foire de Marseille

 

17-09-1933 1 Embarek FLIFFEL (VM) bic Champeyrache-Dunlop 7h40' 2 Decimo BETTINI (VCSJ) à 30m 3 Louis AIMAR (USTM) à 2'

15-09-1935 1 Maxime ONGARO (SU Cavaillon) 2h53' bic Peugeot-Hutchinson chaussures K Vincent 2 Henri PUPPO (AV Grasse) à 1 roue 3ea Antoine ARNALDI (ES Cannes) Jean HUICI (USTM) Nello TROGGI (USTM) Jules SICILIANO

4-10-1936 1 Alvaro GIORGETTI 4h46' 2 André MINASSO à 14" 3 Marcel MIHIERE

3-10-1937 1 Antoine PUGLIESI (Cercle Sportif Municipal) bic Phénix-Hutchinson 3h07'3/5 2 Marcel MIHIERE (Vélo Club Méditerranéen) à 3l 3 Nello TROGGI (Union Sportive des Tramways de Marseille) à 1l

2-10-1938 1 Andrea MINASSO 2 Victor PERNAC 3 Henri RABASSE

 

Moyen Circuit de la Foire de Marseille

17-09-1933 1 Paul CAITUCOLI (indépendant) bic Cappeau-Hutchinson 3h45' 2 Albert BOUNOUS (VCSJ) 3 Gabriel BRUN (AVCA)

 

Petit Circuit de la Foire de Marseille

17-09-1933 1 Raymond REGE (PM) bic Tendil-Hutchinson 2h15' 2 Constantin MANZON (SAS) à 3' 3 J MOUREAU (CCR)

 

 Circuit de la Foire de Marseille (4°-débutant)

29-09-1935 1 Jean BONNET (PM) bic Tendil 2h33' 2 Adrien CENTO 1°déb 3 Albert FABRE

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 20:21

Encore un résultat que je n'avais pas, le mardi 22 août 1939 on courait encore dans la région.

Bon La Gazette Sportive annonce qu'il s'agit du 19° GP de la Ville et des Commerçants, mais j'avais le 15° en 1937, pire je ne m'y retrouve pas au niveau palmarès.

Moi j'avais Oreste Bernardoni en 1932 et 1937, Louis Aimar en 1934 et 1938, Antoine Pugliesi en 1935 et Maxime Ongaro en 1936 (je n'ai pas 1933).

 

22-08-1939

 

19° Grand Prix de la Ville de Pernes et des Commerçants

 

155km tc sauf am source La Gazette Sportive

 

1 André Minasso bic Terrot

2 Maurice Kallert à 2 mètres

3 Chabert à 1'

4 Jules Siciliano

5 Ferrari

6 Touzet

7 Jouve

Les épreuves oubliées : GP de Pernes 1939
Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 16:47

Ce n'est pas tous les jours que le supplément de la Provence ouvre sur le cyclisme. Mais une interwiew de Christopher Froome le vainqueur du Tour de France cela ne se laisse pas passer.

Il a donné le départ, signé des autographes et est reparti en hélicoptère, mais c'était sympa, j'aime quand les coureurs redeviennent accessibles sans paranoïa, leurs admirateurs quelquefois pressants n'ont rien de tueurs en série.

 

Sinon, il y avait longtemps que je n'étais pas veu à Aix. Le public a pris des couleurs tellement il y avait de soleil et je peux vous dire que ça se marie très bien avec le cyclisme festif. Les locaux Aixois ou Pommiers Marseillais ont animé la course. Mais le train d'Arnaud Démare était à l'heure malgré l'Italien Viviani.

 

1 Arnaud Démare (Française des Jeux)

2 Elia Viviani (Cannondale)

3 Anthony Maldonado (AVCA) qui vient de remporter 3 belles victoires

4 Denis Delon (AVCA)

5 Julien El Farès (La Pomme Marseille)

6 Loïc Lebouvier (AVCA)

7 Mathieu Delarozière (AVCA)

8 Kevin Reza (Europcar)

9 Mickaël Delage (FdJ)

10 Axel Domont (AG2R-La Mondiale)

11 Jussi Veikkanen (FdJ)

12 Davide Rebellin (CCC Polsat)

13 Dimitri Le Boulch (Big Mat Auber 93)

14 Rory Sutherland (Tinkoff-saxo)

15 Angelo Tulik (Europcar)

 

Ronde de la Communeauté du Pays d'Aix

1 Jimmy James Gaubert-Sautron (VS Hyérois)

2 Johan Nystrand (VS Hyérois)

3 Hugo Pigeon (Vélo Roc Cavaillon)

4 Teillet (VS Saint Michel)

5 Romain Boison (cVC La Pomme Marseille)

6 Steve Kerrien (CC Salon)

7 Maximilien Roques (Martigues Sports)

8 Amadori (VS Hyérois)

9 Johan Verini (VS Hyérois)

10 Biagetti (Istres Sports)

 

J'ai essayé de prendre des photos.

Il y a Démare après sa victoire et la victoire de Gaubert-Sautron

 

Ronde d'Aix 2014
Ronde d'Aix 2014
Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de culturecyclisme.over-blog.com
  • : Il est l'heure de partager
  • Contact

Recherche

Liens