Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 11:22

Malgré tout, c'est-à-dire surtout les difficultés d'organiser et d'avoir l'autorisation d'utiliser les routes, la tradition cycliste demeure vivace dans le Vaucluse. Si le cyclisme traditionnel  n'y a plus son lustre d'antan, reste de belles courses grâce à des bénévoles obstinés et passionnés.

Voici la course élites de Pernes les Fontaines.

21-06-2009

Grand Prix de Pernes

135km élites organisation CV Pernes source OCP

1 Colin Menc-Molina (AVCA)

2 Florent Barle (AVCA)

3 Benjamin Giraud (AVCA)

4 Jérôme Chevallier (AC Bisontine)

5 Loïc Desriac (Albi VS)

6 Jérémy Ortiz (Blois 41)

7 Michael Skolnik (Albi VS)

8 Thomas Rostollan (AVCA)

9 Maxime Robert (Team Rémy Meder)

10 Laurent Colombatto (AC Bisontine)

 

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 00:25

Il y a bien longtemps que nous ne sommes pas retournés dans le Rhône, à Cours la Ville. Mais sur le blog complice du Cyclisme Ardéchois, l'ami Jacky a donné le Grand Prix de Vaison 1976, donner celui de Cours de la même année est une façon de lui répondre, un peu comme dans une chorale... et de laisser nos lecteurs sur une même année.

 

3-08-1976

 

47° GP de Cours la Ville

 

82 engagés 64 partants 22 arrivants

1 Henri Chavy (ASBM)

2 Robert Jankowski (Le Creusot)

3 Jeff Leslie (Annemasse)

4 Jean Pierre Parenteau (Poitou)

5 Charles Genthon (Nice)

6 Gérard Comby (Saint Priest)

7 Richard Skowronski (Roanne)

8 Yves Bottazzi (ECO Villeurbanne)

9 Alain De Carvalho (UC Corrézienne)

10 Rémi Perciballi (UC Cours)

11 Joël Millard (Roanne)

12 Christian Poirier (Civray)

13 Noël Converset (Metz)

14 Raymond Gay (VCP Roanne)

15 Jacques Michaud (Annecy)

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 19:03

C'est à Digne que le titre de champion de Provence des routiers se jouait en cette année 1952. 170 kilomètres à parcourir avec la bonne échappée qui se crée à Château Arnoux, à une trentaine de kilomètres de l'arrivée.

C'est le Monégasque henri Amic qui s'impose au postier Marseillais Janvier Lombardo et le toujours jeune Adolphe Ferrigno.

Si l'on signale le premier amateur, Cadenat quatorzième, ce qui n'est pas si mal dans un lot aussi relevé, il n'y a bien qu'un titre officiel d'attribué, celui de champion de Provence sur route. Nulle part, que ce soit dans le classement, le titre de l'article ou les commentaires (Cadenat nest même pas cité dans la Gazette Sportive), il n'est fait état d'un titre par catégorie. Ce n'est que plus tard, quand il y aura bien effectivement deux titres d'attribués que l'on attribuera à retardement des titres par catégories. En 1952, ce n'était pas le cas du Comité de Provence.

J'avoue ne pas connaître l 7° Chaland.

Grâce à l'ami Thierry, le Chaland qui passe est passé et devient Gabriel Chabaud. Il a aussi avancé quelques prénoms et modifié des écarts. Il a aussi prolongé le classement. Il nous reste le problème de deux Coustoulin... Rien n'est jamais acquis...

Bien que donné Maestri dans le classement de la Gazette, il s'agit bien d'Auguste Maestro. Tous les classements que je possède de Fernand Maestri (prénom dû à Thietrry) en 1952 le sont sur des courses FSGT.

 

22-06-1952

Championnat de Provence sur route à Digne

indépendants et amateurs

170km source La Gazette Sportive

1 Henri Amic (AS Monaco) 4h38'15"

2 Janvier Lombardo (ASPTT Marseille)

3 Adolphe Ferrigno (VCSJM)

4 Gaston Dalbera

5 Pierre Rostang (ASPTT Marseille)

6 Jacques Panier (VC Rocheville) qui chute pendant le sprint à 1'11"

7 Gabriel Chabaud (AVCA) à 4'29"

8 Jean Hobjanian à 7'43"

9 Etienne Bellone à 9'14"

10 Organ Iacoponi

11 Joseph Djoulfayan (VCSJM)

12 Auguste Maestro (CC Nice)

13 Claude Macchia (Pédale du Muy)

14 René Cadenat (Pédale des Chartreux) 1° amateur

15 Pierre Boglione (AVCA)

16 Coustoulin

17 Jacques Galland (AVCA)

18 Coustoulin

19 Guy Carles (AVCA)

20 Roger Chaussabel (VCSJM)

21 Lucien Bernard (AS Shell Berre)

22 Pierre Biaggi (AC Oraison)

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 13:59

Cela doit être rare. Cela doit être exceptionnel même. Pour ma part je n'ai pas d'autres exemples de quatre frères gagnant quatre éditions consécutives d'une même course.

C'est pourtant le cas de la fratrie des Bellone de Salon de Provence dans le Grand Prix de Bel Air à Salon de Provence.

Les deux premières éditions, en 1949 et 1950, sont gagnées l'une par André et l'autre par Etienne Bellone ou vice versa. La troisième édition, aux alentours du 24 juin 1951,  est gagnée par Jean Bellone alors au Vélo Club Salonais devant ses camarades de club Daniel Gire et Salvador Gil.

La quatrième édition, vers le 29 juin 1952, revient au quatrième frère Emmanuel, lui aussi au VC Salon, devant deux autre Salonais Jean Masset et Pépin.

Le 5 juillet 1953, les frères Bellone, bien que présents, passent la main et c'est Gilbert Bruna de l'Amicale Sportive Shell Berre qui s'impose devant le Marseillais Jean Lerda et ... André Bellone. La course était devenue une toutes catés. Gilbert Bruna a aussi un frère Georges qui a fait lui aussi carrière.

En 1954, le 27 juin, je n'ai pas le résultat du Grand Prix de Bel Air redevenu une 3 & 4.

Avouez quand même que ce n'est pas banal.

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 23:25

Michel Llorca a abandonné au Tour de France, mais la forme est là et il remporte haut la main le Grand Prix des Vins de Rasteau. : 9, 11 et 19 minutes sur ses plus proches poursuivants !

Cela veut simplement dire que celui qui a fait des sacrifices pour faire le Tour en faisant le métier comme jamais a tendance à être, temporairement le plus souvent, nettement supérieur à ses condisciples. C'est le cas ici et on peut se demander comment il a pu quitter le Tour dans une telle forme. cela mériterait qu'on s'y arrête un jour.

Sinon, Rasteau, du haut de la qualité de ses vins se permet d'organiser une course avec des pros pendant le Tour.

 

vers le 6-07-1952

GP des Vins de Rasteau

160km pro-asp-indés source la Gazette Sportive

1 Michel Llorca bic Tendil 4h19'

2 Maurice Kallert à 9'

3 Yves Carles à 11'

4 Robert Charasse à 19'

5 Georges Bertolino

6 Brezun (Nîmes)

7 Antoine Bordujenko

8 Richard

9 Tellier

10 René Plantevin

11 Raczka

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 12:02

Bien sur que le classement que je donne n'est pas le bon. Les coureurs quand ils arrivent deux par deux ne sont qu'exceptionnellement, et encore pas par paires, classés es aequo.

Qu'est-il donc arrivé à Vacqueyras ? Mon expérience est seulement sur des courses d'aujourd'hui et je vais vous donner mes hypothèses... qui peuvent soit se recouper, soit ne pas être vraies.

1) Le préposé au classement âssait par la case buvette au moment de l'arrivée des coureurs... ou plus simplement n'était pas là... et ne faisant confiance ni aux coureurs, ni aux spectateurs classait tout le monde ex aequo.

2) Le journaliste avait autre chose à couvrir ou devait rendre sa copie et est parti sans attendre le classement officiel avec seulement le snoms qu'il avait noté.

3) Le correspondant du club qui téléphonait les résultats au journal n'a pas attendu les résultats officiels des commissaires parce que le nombre de bénévoles étant réduit il avait des choses plus importantes à faire.

J'extrapole;...

En plus d'un classement poussif, pour bien montrer que quelqu'un a oublié quelque chose, tu n'as pas les prénoms, Carle est écrit sans s (je doute cependant très fort que ce soit le ,parisien Jean Carle. Quoique...).

Sinon, Vacqueyras est encore un coin des Côtes du Rhône où il fait bon vivre, manger et boire aussi d'ailleurs.

vers le 17-08-1952

7° GP de Vacqueyras

110km 40 partants 17 arrivants source La Gazette Sportive

1 Edouard Pamboukdjian 2h58'15"

2ea Chardonnet et Victor Fraccaro à 48"

4 Canavese à 51"

5 Coste à 5'37"

6ea Kléber Charmasson et Albaladejo à 8'17"

8 Erminio Polo mt

9ea Mézard et Raczka à 9'25"

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 09:59

Oui la concurrence était rude en cet été 1952. Et le Grand Prix des Jardins, pourtant treizième du nom en a pâti puisque seulement quinze coureurs seulement, dont beaucoup de locaux et quelques Arlésiens, sont au départ. Cela permet aux anciens Fidani et Donati d'occuper de belles places et de montrer qu'ils sont encore là. Dans sa meilleure forme, Siro Bianchi ne fait pas de détails en enlevant la course et les primes. Et la qualité du classement fait oublier la minceur du peloton.

16-08-1952

13° GP des Jardins à Saint Rémy de Provence

120km 15 partants source La Gazette Sportive

1 Siro Bianchi (VC Saint Rémy) 3h18'

2 Jean Séraphin Bernardoni à 5'

3 Joseph Fousson (VC Arles)

4 Denante

5 Pierre Biaggi

6 Bonein

7 Fernand Fidani

8 Fausty Donati

9 Maurice Monti (VC Arles)

10 Del Corso

11 Baldet

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 09:36

Aureille, encore un petit village perché qui sent bon la Provence et les Alpilles. Il s'étend de la plaine d'Eyguières à celle d'Eygalières. Il faisait partie de mes sorties quand je faisais encore du vélo. Pris par Eyguières, il a la particularité quand tu redescends sur Eygalières et que tu crois que tu vas souffler un peu dans la courte descente de t'obliger à appuyer sur les pédales pour avancer. Même quand il ne semble pas y en avoir ailleurs, il y a toujours un vent contraire dans cette petite vallée où une petite éolienne est placée en bas depuis très longtemps. Bizarrement, c'est plus facile quand on remonte ensuite même sans vent favorable, peut-être parce qu'on ne peut s'empêcher d'être surpris pas le phénomène.

A l'époque, les courses à la mi-août étaient si nombreuses, quelles que soient les catégories, qu'il était difficile de réunir un grand nombre de partants, sauf en cas de prix et primes excédants largement la moyenne en vigueur. Même si Aureille est un peu perdu, mais cela fait son charme, entre Salon, Arles et Saint Rémy, quatorze partants cela ne fait pas beaucoup.

Mais la victoire est belle et fait plaisir aux spectateurs. Bien que licencié à Salon, Roger (écrit Robert dans le titre mais pas dans le classement ni le commentaire) Laget est un enfant du pays...

 

16-08-1952

Grand Prix d'Aureille

100km organisation Vélo Club Salonais 16 partants source La Gazette Sportive

1 Roger Laget (VC Salon) 3h02'

2 Joseph "Pépito" Allemany (AS Shell Bette) bic Fachleitner à 35"

3 René Faure

4 Masset

5 Georges Bruna

6 Emmanuel Bellone

7 Trabuc

8 Daniel Gire

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 16:17

Je viens seulement de trouver Le Petit Méridional numérisé. Je n'y ai pas encore fait vraiment de recherches. Il est un peu dommage que nos journaux, à de très rares exceptions, n'aillent pas au delà de 1944. Il est vrai qu'en France, l'accès à la documentation existe souvent, hors périodiques sportifs, dans les différentes archives, bibliothéques ou médiathéques. Il est cependant frustrant de ne pas avoir un accès à ces périodiques lorsque l'on fait une recherche particulière à travers internet. Mais nos journaux, propriétaires des titres, même souvent ceux disparus, ne sont pas généreux envers les internautes. Ils n'ont peut-être plus les moyens de numériser et s'ils ouvrent souvent leurs archives aux chercheurs, il faut encore se déplacer.

Quand ils réalisent par eux-mêmes des livres sur leurs courses cyclistes, ils brillent souvent plus par la qualité de l'iconographie ou le luxe de leurs éditions que par une exhaustivité des résultats. Il faut les comprendre, les beaux livres touchent à l'évidence un plus vaste public que le notre.

Satisfait cependant d'avoir trouvé le Petit Méridional sur le réseau des médiathéques de Montpellier Agglomération, je vous livre ma première trouvaille. J'avais bien le début du résultat de ce Grand Prix Bousquet à Toulouse, mais le nom du vainqueur que j'avais ne permettait pas d'imaginer qu'il s'agissait de Joseph Berrini, un homme qui a remporté plus de cent victoires. Pourtant la guerre ne lui a pas permis de laisser la trace qu'il aurait dû laisser dans la riche histoire du cyclisme.

 

7-08-1944

3° GP Bousquet à Toulouse

120km source Le Petit Méridional (http://www1.arkhenum.fr/bm_montpellier_pmerid/_app/index.php)

1 Jo Berrini (AS Carcassonne) 3h35'

2 Gury (USM)

3 Sancho (UC Montpellier)

4 Félix Adriano (Nérac) à 2'10"

5 Jean Manche (UC Montpellier)

6 Landais (Agen)

7 Moncassin (Toulouse VC)

8 Nagel

9 Serra (UC Montpellier)

10 Villemur (TLO)

11 Dedieu (GCS)

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 16:49

Puisqu'on en a parlé je ne pouvais pas faire moins que donne le résultat du Grand prix e la Libération à Mouriès, que La Gazette Sportive n'a plus l'ai d'ailleurs d'appeler Grand Prix de la Libération, mais seulement Grand Prix de Mouriès.

Il est intéressant de voir que c'est le VC Miramas qui organise alors que Mourisè, cité des Alpilles, a plus d'affinités avec Arles ou saint Rémy ses voisines. Il n'empêche que Siro Bianchi a une sacrée forme en cette saison 1952 et qu'il accumule victoires et places d'honneur comme jamais.

 

27-08-1952

7° GP de la Libération à Mouriès

104km pro organisation Vélo Club Miramassen

source La Gazette Sportive

1 Siro Bianchi (VC Saint Rémy) 2h58'

2 A Lopez (AVCR)

3 Claude Ottavi (VCP)

4 Organ Iacoponi

5 Louis Polo (VCM)

6 Coustoulin (AVCA)

7 Erminio Polo (SSM)

8ea René Genin

Etienne Bellone

Francis Anastasi

11 Pierre Chelli

12 Esprit Maria

13 Ernest Colombani à 1'50"

14 François Siniscalchi

15 Quaglia

16 Thomas

17 Bernardoni

18 André Bellone

19

20 Guy Carles

21 Marcel Prévost

22 Henri Rabasse

Repost 0
FredCultureCyclisme
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de culturecyclisme.over-blog.com
  • : Il est l'heure de partager
  • Contact

Recherche

Liens